Accueil > Judaisme > Code alimentaire

Code alimentaire

mercredi 19 septembre 2018, par Eliaqim

Les règles alimentaires juives sont assez complexes. Les lecteurs qui participent à la préparation et au service des aliments casher ou qui désirent en apprendre davantage à ce sujet peuvent se référer à une source qui fait autorité.

Telle que Judaïsm 101 – Online Encyclopedia of Judaism [Encyclopédie du judaïsme en ligne] (http://www.jewfaq.org/kashrut.htm) ou la Orthodox Union (http://www.ou.org).

Les règles fondamentales

L’obéissance aux règles alimentaires juives (la loi kashrout ou casher) est considérée comme un appel à la sainteté, un appel visant à distinguer le bien du mal et à faire le bon choix. Bien que certains éléments de la règle semblent être fondés sur l’hygiène et sur une vie saine, l’objectif de beaucoup d’éléments demeure obscur ou non motivé. Les juifs considèrent cela comme l’obéissance aux commandements de D..u. La loi kashrout comporte de nombreux détails. Toutefois, les règles de préparation et de service des aliments casher sont issues de quelques règles de base.

  • Il est tout à fait interdit de manger la viande de certains animaux (chameau, porc, lièvre, fruits de mer, oiseaux de proie, entre autres). Cette restriction vise la chair, les organes, les œufs et le lait des animaux défendus.
  • Pour ce qui est des animaux qui peuvent être mangés, soit les oiseaux et les mammifères, ils doivent avoir été tués selon la loi juive.
  • On doit vider toute viande de son sang ou faire sortir celui-ci en grillant la viande avant de la manger.
  • Certaines parties des animaux permis ne peuvent être mangées.
  • On ne peut pas manger la viande (la chair des oiseaux et des mammifères) avec des produits laitiers. Le poisson, les œufs, les fruits, les légumes et les graines peuvent être consommés avec de la viande ou des produits laitiers. (Selon certains, on ne peut manger du poisson avec de la viande).
  • Les ustensiles qui ont été en contact avec la viande ne peuvent être utilisés avec des produits laitiers et vice versa. Les ustensiles qui sont entrés en contact avec des aliments non casher ne doivent pas être utilisés avec les aliments casher lorsque le contact s’est produit pendant que les aliments étaient chauds.
  • On ne peut consommer les produits du raisin fabriqués par des non-juifs.
  • Les règles alimentaires visent les méthodes de préparation, l’utilisation des ustensiles et des plats ainsi que la façon de servir.

Le jeûne

  • Le Yom Kippour est un jour de jeûne. Il est interdit de boire et de manger du coucher au du soleil au coucher du soleil suivant.
  • Le jeûne est pratiqué de l’aube au crépuscule lors de six autres jours : le jeûne de Gedaliah, le jeûne de Tevet, le jeûne d’Esther, Tisha Be’Av, le jeûne de Tammuz et le jeûne du Premier-né (la veille de la Pâque juive).