Accueil > Christianisme > Église luthérienne > Décès et funérailles

Décès et funérailles

lundi 22 janvier 2018, par Eliaqim

L’Église évangélique luthérienne du Canada ne possède pas de document pédagogique officiellement approuvé en ce qui concerne les pratiques liées aux funérailles, bien que l’Evangelical Lutheran Worshipet le Lutheran Book of Worship (livre de culte luthérien) fournissent des directives à cet effet sous forme de textes liturgiques, de directives et de notes sur la liturgie que l’on trouve dans le manuel du ministre du culte.

Les pasteurs dirigent les rites et les obsèques

Les notes indiquent également la façon de célébrer le service et de disposer du corps, selon qu’il doit être enterré, mis au tombeau à la surface, jeté à la mer, incinéré ou donné aux fins de recherches médicales ou de don d’organe. L’Église considère acceptables toutes ces méthodes visant à disposer du corps d’un chrétien.

Ce qui ne doivent pas avoir lieu pendant le service

L’Église ne permet pas à des sociétés fraternelles ou à des confréries d’introduire des rites ou des cérémonies à ses liturgies lors de décès ou d’enterrement. Par exemple, les honneurs militaires et les hommages fraternels ainsi que les rites ne doivent pas avoir lieu pendant le service funèbre et l’enterrement célébrés par l’Église.

  • Le cercueil est toujours fermé pour la liturgie, qu’on la célèbre à l’église ou dans un autre endroit. Les cendres peuvent être traitées de la même façon lorsqu’elles sont là pendant la liturgie. Un voile qui symbolise le baptême peut être placé sur le cercueil ou sur l’urne.