Accueil > Christianisme > Église unitarienne universaliste

Église unitarienne universaliste

DESCRIPTION

  • 1, Le courant unitarien universaliste s’attache à développer une théologie où la référence à la Bible n’est ni obligatoire ni nécessaire. Les participants aux assemblées unitariennes universalistes peuvent provenir de diverses voies spirituelles ou ne s’inscrire dans aucune tradition religieuse, chacun restant libre de sa recherche et de sa voie.

2, Les origines de l’Église unitarienne universaliste sont liées à deux mouvements différents fondés sur différentes doctrines de la chrétienté. Les unitariens se réclament des courants non trinitaires du christianisme en particulier des judéo-chrétiens ébionites et ariens, qui avant le concile de Nicée ne reconnaissaient pas la division de Dieu en trois personnes.

  • 3, L’unitarisme est une doctrine qui affirme que Dieu est un seul et même esprit, et non une : « essence », « substance », « être », en trois hypostases, à savoir le Père, le Fils et l’Esprit, fondement du dogme de la Trinité.
  • 4, L’universalisme met l’accent sur la paternité universelle de Dieu et la liberté de croyance individuelle, selon laquelle tous les hommes raisonnables (quelle que soit leur religion) seront sauvés.

5, Les universalistes ont d’abord adopté une déclaration de foi à Philadelphie en 1790. Ce document a été suivi en 1803 par la Profession de foi de Winchester. Les dernières professions de foi universalistes (1899 et 1935) insistaient sur la liberté de conscience en affirmant qu’aucune doctrine particulière n’était exigée dans l’Église.

6, La congrégation unitarienne a établi une constitution à Toronto en 1846. En 1870, la Post Office Mission était exploitée avec succès par les unitariens de Montréal et de Toronto, et plusieurs personnes étaient abonnées aux revues The Unitarian et Green’s Rational Christian. Le mouvement unitarien est devenu populaire à Winnipeg en 1890 et a commencé à attirer des membres. En 1908, l’Église a décidé de recruter des membres dans l’Ouest du Canada.

Fusions entre unitariens et universalistes

7, En 1961, sous les pressions des unitariens et des universalistes des États-Unis et du Canada, les organismes canadiens et américains ont fusionné afin de former la Unitarian Universalist Association. Le Conseil unitaire canadien demeure l’organisme directeur au Canada et est toujours affilié à la Unitarian Universalist Association. Un grand nombre de congrégations locales font partie de cette association.

8, Les convictions des membres de l’Église unitarienne universaliste diffèrent ; on y a emprunté des croyances juives, chrétiennes, bouddhistes, naturistes, athées, agnostiques ou humanistes. L’Église est un pot-pourri de plusieurs croyances et de doctrines religieuses. On accorde une grande importance à la découverte spirituelle personnelle.

9, Le salut est aussi un élément central pour les unitariens universalistes en ce sens qu’il suppose la santé spirituelle. Les unitariens concluent que ce salut est atteint par les expériences vécues dans le cadre de la croissance personnelle.

10, On honore Jésus à titre d’être humain habité de l’esprit de Dieu qui a fait preuve d’un amour rédempteur. D’autres maîtres enseignants sont également honorés, par exemple Bouddha et Moïse. Certains unitariens universalistes sont théistes et ont une foi profonde en Dieu alors que ce n’est pas le cas pour d’autres. Un grand nombre d’entre eux parlent plutôt de « respect pour la vie ».

SOURCES D’INFORMATION ADDITIONNELLES